Lecture

Lecture

Visuelle Lecture

Corps social en dessous chics Pascaline Herveet, autrice, interprète du groupe Les Elles, présente une version solo, brute et minimaliste de sa pièce de cirque Les Petits Bonnets.

Dans ce texte qui vole comme une série de gifles, elle interroge le corps sous toutes ces coutures, à travers la parole de trois ouvrières d’un atelier de lingerie.

Prêts pour l’essayage ? Attention il reste quelques épingles, ça pique !

 

Pièce Publiée:
Les Petits Bonnets – Pascaline Herveet – ISBN : 2810704856 – Éditeur : Presses universitaires du Midi

CRITIQUE

« Les Petits Bonnets nous conte, dans une langue crue et sensuelle,
l’histoire d’ouvrières qui se révoltent dans une usine de soutiensgorges.

Pascaline Herveet, en Madame Loyale narratrice, incarne tour à tour les trois personnages. Elle parle mais aussi chante, dans un univers circassien burlesque et poétique, parfois proche de la bouffonnerie.

L’oeuvre ne choisit pas entre le théâtre musical et le cirque, comme elle ne choisit pas entre la pièce de théâtre, le scénario de mise en scène, et le théâtre-récit épique. Elle articule au contraire ce que trop souvent on oppose et on simplifie: l’érotique et le politique, le poids du quotidien et l’aspiration utopique, la vie sociale et la vie imaginaire, le tragique et le jeu, la fiction et le document, les vérités de l’oppression et les vérités de l’émancipation. »

Extrait d’un texte de Muriel Plana (Professeur en études théâtrales à l’université de Toulouse II – Le Mirail)