love-love-circus

love love circus

Opérette cirque

Entre au Love Love Circus et laisse couler, glisser, roucouler…

Chuuut ! écoute le souffle, le râle, le mot… intime, ultime

Ca gêne un peu, c’est surprenant

«Viens par là mon gamin, avec Bouche Trou l’bout d’machin »

Une femme à six tétons te frôle

Un cheval te regarde dans les yeux « Ca va mon vieux ? »

Elle ? elle a mal

C’est sa fille qu’elle tient dans ses bras, sa fille qui dort, sommeil de mort…

Tiens ! Une femme à barbe en peine d’amour… Ca existe encore ces trucs là ?

Mathilda Kepps, la femme tronc, a légué ses jambes à la foire

Plantées dans une ferraille bidon. Tourne la manivelle !

Les guiboles de la belle danse pour toi

Plume, homme éléphant slip kangourou et sa maîtresse femme Olga

Drôle de couple sado maso

Hommage à l’Empire des Sens

« Abe Sada érotique folle geisha »

Bondage aérien, corps abandonné, la chanteuse débite l’alphabet érotique

Et puis ça tourne, ça s’accélère…

Rotation envoûtante, hypnotique

Le manque, la folie, le corps et l’esprit qui se débinent

« T’es où Milk, tu fais quoi ?

Qu’est qu’tu bouines, qu’est qu’tu fous ? Tombouctou, Ouagadougou,

dans un paddock à Bangok, une fille en cloque

J’me fais des flips mecs, j’me fais des films Milk »

L’organiste au milieu de la piste joue du mélodica

Elle souffle dans son tuyau, se gonfle de son air, s’envole,

Gros ballon, air de fête

Un tableau de Folon

Tu veux encore nous voir en peinture ?

Picasso inventé, voici « la Femme Bleue »

Elle chante, danse pour toi, en langage sourd muet

« Les Enfants s’ennuient le dimanche »

Un garçon et un cheval, aussi libres l’un que l’autre

Passent le temps à jouer et à se caresser.

Une femme dans une cage

Elle tourne en rond

Une bagnarde au peep show

L’équipe s’amuse, on chante tous en cœur « L’air des monteurs »

Des monteurs en jupons

« Nous les monteurs on a jamais froid au os, jamais au bout du rouleau

On manie la masse et les pinces »

Oui mais jamais sans nos talons !

« L’Ecuyère », un rock n’roll à la Russ Meyer, dresseuse de mobylette

« Si tu crois qu’ l’écuyère va te touiller ton café, tu peux t’brosser

Ce soir, chéri, quand tu mettra le couvert,

tu trouv’ras plus l’écuyère »

« Siamoises », duo de mouvements

dans un miroir magique, schizophrénie amoureuse et ludique

 

 

Love Love Circus.Création 2005.Les Elles&Cirque du Dr Paradi

l'équipe artistique

Chant et mise en piste : Pascaline Hervéet chanteuse auteur metteuse en piste : Pascaline Herveet